fbpx

Coronavirus : Pendant le confinement, les chaînes YouTube de cuisine ont régalé les Français

A TABLE Elles ont vu leur audience exploser durant le confinement. Les chaînes culinaires ont conquis les Français sur YouTube, mais doivent désormais les fidéliser à long terme

  • Pendant 55 jours, les Français sont restés chez eux et ont été nombreux à (re) découvrir le plaisir de cuisiner.
  • Ils se sont notamment rués sur les chaînes YouTube de gastronomie qui ont connu une nette hausse de fréquentation.
  • Hervé Cuisine, Le Riz Jaune et Les Pépites de Cloé ont accompagné les repas de leurs abonnés et vont devoir désormais fidéliser les nouveaux venus.

Durant le confinement, les Français se sont munis de leur planche à découper et de leur rouleau de pâtisserie. Pendant près de deux mois, les cuisines des foyers du pays se sont transformées en studio de Top Chef, et ce ne sont pas les rayons vides des supermarchés qui nous feront mentir. Du côté de la télévision, le succès de l’émission de Cyril Lignac, Tous En Cuisine, a confirmé l’amour des Français pour la gastronomie. Même constat sur les réseaux sociaux où les lives ont pullulé sur des dizaines de comptes Instagram, mais pas que.

Sur YouTube aussi, les recettes de gâteaux au chocolat et de tartes salées se sont fait leur place entre deux contenus de gaming et d’humour. Dès le début du confinement, les compteurs des vidéos de cuisine se sont emballés, ne laissant pas le temps aux créateurs de voir le coup venir. « J’ai été pris de court pendant quelques jours, et je me suis assez vite réveillé en voyant le trafic sur mon blog. C’est ça qui m’a alerté, notamment sur les recettes de pancakes, de crêpes, de pain maison », explique Hervé Cuisine, l’un des youtubeurs les plus populaires du genre. Les chiffres sont sans appel : le vidéaste a comptabilisé 2,4 millions de vues en mars, puis 5 millions en avril. Durant ces deux mois, 70.000 personnes ont cliqué sur le bouton rouge pour s’abonner à sa chaîne.

La tendance est similaire pour la majorité des autres chaînes de cuisine francophone. « Quand on a débuté, on avait une vitesse de croisière de 20 abonnés par jour. Avec le confinement, ça a été le grand boom. On a atteint plus de 1.000 abonnés par jour », constate Thai de la chaîne Le Riz Jaune, spécialisée dans la cuisine asiatique. Entre mars et avril, son nombre de vues a doublé et le youtubeur a dépassé la barre des 50.000 abonnés.

« Cuisiner, ranger et animer la communauté »

Si le confinement a permis aux internautes d’avoir plus de temps pour mettre la main à la pâte, il a également été l’occasion pour les youtubeurs d’accélérer le rythme de production. « Au bout de la deuxième semaine, on s’est dit que les gens allaient avoir plus de temps pour cuisiner et regarder des vidéos, donc on a multiplié par trois le nombre de vidéos par semaine », détaille Le Riz Jaune. « C’était sport, confirme Hervé Cuisine qui a, en plus, enchaîné les lives sur Instagram. J’ai eu l’impression de ne faire que ça pendant le confinement : cuisiner, ranger et animer la communauté. »

Il faut dire que la demande était forte. Outre le nombre croissant de vues, les créateurs ont dû gérer les interrogations de leur public. Comment conserver les aliments ? Quelles alternatives végétales, sans gluten, avec moins de calories ? Quelle recette faire avec des enfants ? « Au fil des semaines, on voyait des problématiques différentes. Au début, tout le monde s’est jeté sur la farine, le sucre, la levure, donc on me demandait comment remplacer ces ingrédients. Quand les gens ont commencé à faire leur pain, c’était des questions plus techniques », raconte Cloé, qui tient la chaîne de pâtisserie Les Pépites de Cloé. Elle aussi a cartonné durant le confinement, passant de 590.000 vues en mars à 1,2 million en avril.

Allier plaisir et simplicité

Tout comme l’ensemble de la population, les youtubeurs ont dû créer du contenu avec les moyens du bord et ce qui restait dans les rayons de leur supermarché. « Je me suis rendu compte qu’il n’y avait pas tout en magasin, alors j’ai fait en fonction de ce que je ne retrouvais pas en rayon », souligne Cloé. Pour elle, qui d’habitude propose des recettes de gâteaux élaborés, le confinement a été l’occasion de revoir ses ambitions à la baisse en proposant des créations plus accessibles. Les fraisiers, mille-feuilles et autres Paris-Brest ont été remplacés par des cookies, des fondants au chocolat et des gâteaux au yaourt.

L’ensemble des cuisiniers vidéastes s’accordent pour dire que la période n’était pas appropriée aux plats complexes dignes de Top Chef. « Avec les déplacements restreints du confinement, on a revu des recettes que l’on avait déjà faites auparavant pour les réadapter avec le minimum d’ingrédients », remarque Thai du Riz Jaune. Et ça marche ! Sa recette des gyozas « spéciale confinement » est déjà la plus vue de la chaîne. « On sentait que les gens évitaient de sortir faire les courses et voulaient des choses faciles à faire », confirme Les Pépites de Cloé.

Hervé Cuisine, quant à lui, a décidé de vider ses placards en utilisant les boîtes de conserve qui traînaient chez lui, de quoi faire des cakes petits pois-carottes ou des bricks de thon. Selon lui, les internautes voulaient éviter d’engloutir trop de calories, tout en se faisant plaisir. Hervé a résolu l’équation en réduisant drastiquement les quantités de sucre dans ses recettes et en proposant des alternatives ludiques, dont les pois chiches et la courge butternut sont parmi les exemples les plus parlants. « Le confinement a forcé à se réinventer sur des recettes plus fun, plus healthy, avec des ingrédients différents », relate-t-il. L’occasion de prouver, une bonne fois pour toutes, que l’on peut se faire plaisir avec un dessert.

Quel avenir pour la cuisine sur YouTube ?

Pendant cinquante-cinq jours, les Français se sont donc régalés en restant à la maison mais la belle percée de la cuisine sur YouTube semble déjà être de l’histoire ancienne pour les vidéastes. Depuis le début du déconfinement, le nombre de vues et de nouveaux abonnés est à la baisse pour tous. « Je suis la logique des gens : je ne vais pas chercher une recette tous les jours sur Internet, analyse Cloé. Les gens vont revenir uniquement quand ils en auront besoin. » Mais tout n’est pas perdu pour ce genre de vidéos qui fonctionnent par cycle ; la Fête des mères et l’été qui se profilent sont autant de marronniers à ne pas manquer pour les youtubeurs.

Hervé Cuisine, lui, se réjouit que cette période ait permis de remettre la cuisine sur le devant de la scène, « une thématique qui a toujours été sous-exploitée sur YouTube. » Pourtant, cela fait 13 ans qu’il parvient à tirer son épingle du jeu. Son secret ? Être attentif aux tendances et écouter les internautes. « Je suis généraliste mais je me permets de faire des recettes vegan, parfois sans gluten ou sans lactose, et ça touche les gens qui sont dans ces sphères-là », confie-t-il. Continuer avec les recettes simplifiées, augmenter le rythme de diffusion, se diversifier toujours plus, voilà les enjeux auxquels devront se confronter les youtubeurs. Objectif : conserver sa base de fidèles et faire d’une occupation de confinement une véritable passion chez les nouveaux arrivants.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Site web Vitrine

Dt 1200 A partir
  • Nom de domaine (.com, .tn,...) Gratuit
  • Design personnalisé
  • Formulaire de contact/devis
  • Email Professional
  • Formation à la mise à jour du site
Populaire